Chilling out, working out

meditating-smiley

Hello, hello !

Aujourd’hui, point de recette, hormis celle de la zen attitude peut-être, car ma dernière recette, que j’étais si contente de partager avec vous, m’a laissé un petit goût amer…

Après sa publication, j’ai reçu une demande de modération pour un commentaire. Petite explication pour les non-blogueurs : lorsqu’une personne commente pour la première fois un article de mon blog, je reçois un mail pour approuver ou non le texte puisqu’en tant qu’administratrice, rédactrice, éditrice,… (« moultipâss » comme dirait Lilou), je suis bien sûr responsable de ce qui paraît sur ce site.

A chaque fois, cela éveille chez moi un brin d’excitation car cela veut dire que potentiellement, quelqu’un de nouveau a jeté un coup d’oeil à mon blog et qu’en plus, il a eu envie de m’écrire ! D’ailleurs, un commentaire ou un « J’aime » est toujours plaisant à recevoir puisqu’il vous donne l’impression que votre blog n’est pas qu’une bouteille à la mer, ce qui est un peu le but tout de même. Or, jusqu’à présent, mes commentaires (quoique peu nombreux) ont toujours été bienveillants, donc je ne m’attendais pas à celui que j’ai eu à lire lundi en allant chercher Choupi à l’école (v’là l’humeur de Maman après !!).

En gros, une personne m’accusait de plagiat. Et là, il faut que je vous dise un truc important sur moi : l’injustice est un truc qui me fout littéralement hors de moi, et ça depuis toute petite. Dans la cour de récré déjà, quand un enfant était puni à tort pour une bêtise, même si c’était un petit dur, la justicière qui sommeille en moi se mettait en branle-bas de combat.

Couv_125880
Je suis au max de la super justicière là !!

Même dans les films, ça me fait bouillir ! « In the Name of the Father » de Jim Sheridan !! Je boue de rage contenue pendant les procès (et je chiale comme une madeleine quand Giuseppe meurt). « Ladybird, Ladybird » de Ken Loach !! Je n’étais pas encore maman, mais mes ovaires vibraient déjà de cette fibre maternelle qui me faisait hurler intérieurement pour cette mère privée de ses enfants par une administration aveugle et sans coeur. Ce sont les 2 premiers exemples qui me viennent à l’esprit, mais il y en a tant d’autres.

Donc, dans le cas qui nous intéresse (bien moins dramatiques que les exemples sus-cités, je vous le concède…), sûre de ma bonne foi, j’étais remontée comme une pendule. De retour à la maison, j’ai googlisé mon titre de recette, fouillé par-ci par-là. Franchement, des recettes de verrines de betterave, il y en a des tartines sur le web, mais je n’ai pas trouvé l’exacte réplique de la mienne. Alors, je ne dis pas qu’elle n’existe pas, mais encore une fois, en toute bonne foi, je ne l’ai pas trouvée.

J’ai tout de même décidé d’approuver le commentaire pour pouvoir y faire une réponse, histoire de plaider ma défense… et aussi d’exprimer mon agacement, c’est vrai ! (Petit lot de consolation : hier ma recette de verrines de betterave m’a valu mon deuxième coup de coeur cuisine sur HC. Serait-ce un signe du destin pour me dire que la justice est bien de ce monde ?)

Au final, je me suis calmée pour me retrouver avec une motivation en berne, mon bel enthousiasme quelque peu entamé. En train d’écumer le web pour voir si les 2 idées de recettes que j’avais eues n’avaient pas déjà été réalisées. Censurée. Bridée. Ajoutez à cela un compte Instagram qui de 101 abonnés repasse à 98 alors que j’étais trop fière de mon petit succès (très petit ! j’ai bien écrit 101, pas 10K non plus) et ma tête ressemblait un peu à ça :

calimero
Caliméro, mon héros…

D’un autre côté, ça m’a aussi permis de me poser la question dans l’autre sens : et si moi aussi, je tombais un jour, sur une recette identique à l’une des miennes quelque part sur le web, parue après la mienne bien sûr, et sans référence à mon article, comment réagirais-je ?

Franchement, je pense que la cuisine est avant tout une affaire de partage, d’inspirations, qui peuvent être multiples ou similaires parce que oui, une même idée (surtout si elle est bonne ! ha ha !) peut voir le jour dans deux cerveaux distincts. Alors, tant qu’on ne copie ni mes photos ni mes textes à la lettre (parce que là, je suis d’accord, on est dans le plagiat pur et simple), je ne vois pas pourquoi j’irai crier au scandale. J’espère que, si ce jour vient, je saurais m’en souvenir et que je passerai mon chemin. Ou mieux que je commenterai gentiment l’article en soulignant le fait que c’est sympa de voir qu’on a eu la même idée. En mode zen attitude, quoi.

Toujours est-il qu’alors que j’étais encore dans la phase de rumination dudit commentaire, il m’a pris l’idée saugrenue de mettre une housse propre sur ma couette (d’été, enfin !!).  Connaissez-vous la tannée de l’enfilage de housse de couette ?? C’est un truc à vous rendre chèvre !!

Lorsque j’ai acheté ma toute première parure il y a fort longtemps dans mon enseigne de mobilier suédois préférée (non, je ne fais pas de pub, mais Doudouchéri dit souvent que notre intérieur ressemble à un show-room de ladite enseigne et il croit que, quand j’arrive dans le magasin, on me déroule le tapis rouge – oui, l’Homme est taquin), la housse était plutôt bien pensée : en plus de sa large ouverture principale pour y glisser la couette, elle présentait aussi 2 trous aux angles opposés. Bon, en gros, ça permettait d’y récupérer les 2 coins et de secouer l’ensemble pour que la couette se positionne correctement.

Je n’en ai plus jamais retrouvé comme ça. Et Doudouchéri, qui pourrait potentiellement  m’être d’une aide précieuse dans cette manipulation laborieuse, a tout simplement abandonné l’idée même de m’assister.  Il m’a raconté que quand il vivait encore seul (le pauvre chou, perdu qu’il était sans savoir encore que c’était MOI la solution à tous ses problèmes !), il rentrait tout entier dans la housse pour y insérer la couette :O. Vous imaginez si une fois, il n’avait pas retrouvé le chemin de la sortie, le titre de l’article dans la rubrique fait divers ?? « Un homme retrouvé mort étouffé dans sa housse de couette » !!

Bon, vous l’aurez compris, on peut trouver mieux pour se défouler. Comme le sport par exemple. Car oui, je m’y suis résignée, je vais me mettre au sport. Et croyez-le bien, c’est un crève-coeur pour moi. Je sais qu’il est de bon ton d’être accro à la course à pied, la zumba ou que-sais-je-encore. De dire haut et fort qu’on a besoin d’en faire minimum 3 heures par semaine pour se sentir bien, un esprit sain dans un corps sain, bla bla bla. Mais ce n’est tellement pas mon truc… Sauf que tenir un blog culinaire, préparer son CAP pâtisserie par soi-même, être gourmande ET avoir besoin de perdre du poids pour se sentir mieux, c’est juste incompatible. Voire antinomique.

9782228895606
Hormis son titre, ce livre n’a rien à voir avec mon propos

Petit rappel des faits : je vous disais ici que l’objectif bikini m’obligeait à reprendre la méthode WW. Sauf que cette formule, qui avait très bien marché la première fois, me pèse. Au sens propre du terme ! Pour dire les choses clairement, ça me gonfle de peser le moindre grain de riz que je mange !

Alors, ça fait un moment que je réfléchis à une méthode complètement personnalisée et je me suis donc fait mon petit programme sur mesure qui est censé me permettre de ne pas me sentir frustrée et de réguler sur la semaine mes inévitables « excès ». Et « faire une activité physique régulière » – mouais, comme dans les pubs – est une nécessité pour me permettre de retrouver une taille de vêtement avouable. Oui, la séance de shopping avec GirlyGirl fut juste cataclysmique pour mon image de moi ! Ils sont grossissants les miroirs dans les cabines d’essayage, non ? Et les vêtements, ils taillent plus petit qu’avant, hein ? Dites OUIIII !!

Je vais donc m’inscrire dans une salle de sport ! Je n’aurais jamais cru dire ça un jour !  En fait, ce devrait même déjà être fait, mais j’ai eu un petit contretemps hier. J’ai trouvé une salle réservée aux femmes (on ne pourra pas dire que j’y vais pour mater !!) et qui ne vous oblige pas à vous engager sur 24 mois minimum à 50€ par mois (comme celle qui était la plus proche de mon domicile) !! Parce que m’engager à raquer 50 balles tous les mois pendant 2 ans pour suer sang et eau, très peu pour moi !! Na !

Ouh la la ! Ca faisait longtemps que je n’avais pas fait de billet d’humeur, et je crois que je me suis un peu lâchée. Si vous ne vous êtes pas endormi ou n’avez pas zappé avant la fin, je suis curieuse de connaître vos commentaires sur ceci :

Ami(e)s blogueurs(ses), pour ou contre les copyrights sur recettes  ? 

A tous, racontez-moi vos mésaventures avec une housse de couette !

Et vous, mesdames ? Bikini ou burkini cet été ??

A la prochaine. Zen, zen, zen…

yoga-exercise-smiley-emoticon

signature blog bis.001

 

 

12 commentaires sur “Chilling out, working out

Ajouter un commentaire

  1. Mais qu’est ce que c’est que cette histoire de plagiat de recette… C’est comme si je faisais une quiche lorraine et que toutes les blogueuses ayant déjà fait une quiche criait au plagiat…. Du grand n’importe Nawak ! Moi j’adore, continue de faire ce que tu aimes et ne laisse pas les haters avoir plus d importance qu’ils n’en ont… Bises et à bientôt

    Aimé par 1 personne

  2. Comme le dirait une grande philosophe de notre temps : Haters gonna hate, hate, hate …
    Ton hater a 2 problèmes
    1 c’est qu’elle insulte les gens sans ramener l’ombre d’une preuve.
    2 elle ne lit même pas tes articles… en fait, ton hater fête ses 71 ans à la Maison Blanche aujourd’hui ou alors il bosse sur C8 !
    Tu ne fais pas que balancer des recettes à la face du monde, tu partages de vrais moment de vie ! J’adore tes intros super longues parce qu’elles sont drôles, fraïches, piquantes et uniques !
    J’avais la même méthode que Doudouchéri pour enfiler la couette dans sa house ! Est ce que je vais crier au copyright ? Nan ! Est ce que je pense à fonder un club pour tous les gens qui un jour se sont perdus à l’intérieur de leur house ? Certainement !
    Je suis contente que tu ne te sois pas laisser démonter par un hater. Continue d’envoyer des bouteilles à la mer comme Kevin Costner, parce qu’on sera toujours là pour te lire !

    Aimé par 2 people

  3. Ne te laisse pas impressionner, ça n’en vaut pas la peine. Vois plutôt le bon côté des choses ! Ton premier hater ! C’est un coup à faire péter le champagne !
    Sans ça, côté sport, je te conseille un sport de combat. Faut juste trouver le bon club avec un bon instructeur. Parce que l’entrainement et complet, que ça défoule bien comme il faut et que… faut pas se leurrer, tout le monde a peur de faire mal en réalité. Du coup, pour rentrer chez soi avec un bleu, faut avoir glissé dans une flaque d’eau à la sortie du club.

    Aimé par 2 people

  4. Coucou 😊
    Je t’avoue que cela m’est jamais arrivé, dans un sens comme dans l’autre…
    Mais il faut pas se leurrer, s’imaginer, lorsqu’on fait un blog de cuisine, (en se rendant bien compte qu’il y en a quand même des’tonnes dejà en ligne ) qu’on va être la seule à avoir « la » bonne idée, c’est un peu « pèter plus haut que son luc  » 😂 Comme tu disais dans ton article, moi tant qu’on me pique pas mes photos et qu’on copie/colle pas mon texte, je m’attends un peu quand même à retrouver des recettes sur d’autres blog, posté avant ou après moi, peu importe d’ailleurs, qui comportent les mêmes ingrédients…
    La cuisine c’est une passion, c’est du partage, si c’est pour constamment avoir la trouille d’avoir eu la même idée que la voisine, je dis non merci 😩!!!
    Alors t’inquiète pas ma belle, le plus important c’est d’être honnête avec sois même, de te faire plaisir , il y aura toujours des gens pour critiquer de toute façon 😉
    Et pour le sport, il faut avant tout le faire pour toi et que tu en trouve un que tu aimes où tu te fasses plaisir 😊
    C’est toujours plus facile de trouver la motivation de se bouger pour une activité qu’on affectionne 😉
    Désolée pour le pavé.
    Bon courage et n’abandonne pas ! 😘

    Aimé par 1 personne

    1. Merci pour le pavé, tu veux dire ! 😀
      Il n’est pas question pour moi d’abandonner, je prends trop de plaisir à bloguer (cuisine et écriture confondues) et je fais bien plus de belles rencontres sympathiques et enrichissantes que de mauvaises. Alors f**k les médisants et les aigris !!
      Pour le sport, je pense que j’en reparlerai bientôt et que je vous raconterai où j’en suis :O
      Biz, ma belle, encore merci pour ton commentaire et au boulot ! J’ai hâte de voir ta pièce montée. ;-D

      Aimé par 1 personne

Un petit commentaire, ça fait toujours plaisir... Alors, allez-y ! C'est à vous ! // I like comments, so go ahead ! Express yourself !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Un site WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :