It’s oh so quiet… shhhh…shhhh

maison-objet-silence

Source image

De temps en temps, j’aime goûter aux vertus du silence. Faire retraite.

Le silence est un luxe. Comme le temps. On expérimente tous les méfaits de la pollution sonore, tous les jours, à des degrés plus ou moins élevés.

Le silence en ce moment, c’est l’absence des enfants à la maison. Reposant parfois.

Le silence au quotidien, c’est de vivre dans un petit village. Dans ma « campagne ». Un havre après avoir vécu deux ans dans un appartement donnant sur un rond-point dans l’angle d’un immeuble qui faisait caisse de résonance. Comme mon cerveau certains soirs d’été, après une journée de travail stressante. A en pleurer d’impuissance contenue.

Le silence, parfois, aussi, c’est ne rien dire. Un silence choisi et non subi. Juste parce qu’on n’a rien à dire. On est vide. De mots. De tout. De soi.

Le silence aide à se recentrer. Se retrouver. Faire de la place à l’intérieur. Regrouper ses forces. 

Dans nos sociétés de communication, le silence fait tache. Pourtant. Qu’il est apaisant de ne pas avoir à s’exprimer à longueur de temps. A interagir. Déconnectée. Libre de se taire. Enfin.

Le silence peut être la conséquence d’un traumatisme, le symptôme d’un mal qui nous ronge. Il est aussi salutaire. Le problème et sa solution. 

De temps en temps, j’aime goûter aux vertus du silence. Je me laisse envelopper dans sa douceur ouatée. Cette qualité du silence. Son épaisseur molletonnée. Son moelleux enveloppant. Je me replie en position foetale virtuelle dans cette matrice. Et je refais mes forces.

Je me retire dans mes appartements très personnels. Dans mon refuge le plus intime. Le bruit du silence pour seul compagnon.

Se taire, faire silence n’est pas forcément signe de problème. Ce peut être juste un besoin. Ponctuel, mais réel. Vital.  Comme de manger, boire, dormir.

Un cure de silence, comme une cure de sommeil. Un soin à apporter à un être qui vacille. Qui s’épuise. Qui s’use. Parfois qui s’étiole. Comme un baume, plus qu’un pansement. Une potion. 

De temps en temps, j’aime goûter aux vertus du silence. Pour mieux en sortir.

Pour en sortir mieux.

signature blog bis.001

7 commentaires sur “It’s oh so quiet… shhhh…shhhh

Ajouter un commentaire

Un petit commentaire, ça fait toujours plaisir... Alors, allez-y ! C'est à vous ! // I like comments, so go ahead ! Express yourself !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

Je me disperse

Essais & erreurs à la recherche de qui je suis

Gâteaux et harmonie

diy - PÂTISSERIE - déco

Les découvertes de Salomette

Le quotidien d'une femmelette gourmande et créative

J'ai le cœur gourmandise

Un blog dédié à la pâtisserie faite maison pour le plaisir des petits comme des grands gourmands

Roijoyeux

... Soyons... Joyeux !!!

Nos lectures pour les enfants et pour les parents

Lecture 1er age, livre enfant et jeunesse, littérature classique, roman contemporain, policier ou science fiction...De la lecture pour toute la famille

Le pire blog de voyage au monde

Choisissez votre région/pays dans "Catégories"... et c'est parti !

engelyspatisse.wordpress.com/

"La gourmandise c'est se nourrir avec bonheur"

28 films plus tard

Le blog Cinéma pensé à dos de licorne sous une pluie d'hémoglobine

Encre de chine.

Coups de coeur, coups de bec & coups de théâtre.

%d blogueurs aiment cette page :