Celui où il est question de brioches, d’humour et d' »amis » {CAP #5}

 

fullsizeoutput_1e28

Hello, hello !

« I’m back baby !! » Après une longue absence seulement entrecoupée de 2 articles, pour l’un très personnel et pour l’autre, une petite récréation en l’honneur d’une copinaute, me revoilà enfin avec un de mes textes fourre-tout que vous aimez tant. Hein ? Quoi ? Y’a que moi qui les aime ? 😮 . Ah. Ben, tant pis !! Personne n’est obligé de lire après tout. Na !

Alors, pourquoi ce si long silence ? Je sais que vous mourez d’impatience d’avoir la réponse à cette question cruciale pour la bonne continuation de votre journée (ah ah ah). En fait, il n’y avait pas de raison particulière : ma préparation au CAP bien sûr, et puis pas de contenu intéressant à partager, 2 enfants malades à tour de rôle, l’anniversaire de Choupi à organiser en 4 temps (fête avec les copains, jour J entre nous, gâteau pour l’école, repas en famille, pfiou). Et surtout, une baisse de régime général (double-sens à suivre plus bas).

Pendant les vacances scolaires et en l’absence des enfants, je me suis remise à ma préparation. Pour ceux qui me suivent sur Instagram, vous avez pu voir que je me suis fait une série « pâtes levées » avec une brioche parisienne à tomber qu’on a boulotée en moins de 2 jours avec Doudouchéri, des pains au lait aux pépites de chocolat (un peu pouf-pouf comme dirait Mercotte) et des croissants qui étaient plutôt bien réussis (encore 10 essais et on devrait y être !). Ah oui ! J’ai même fait mes premiers babas au rhum qui ressemblaient à des cèpes !! C’était une pâte TRÈÈÈÈS levée pour le coup ! Et j’ai remis le couvert cette semaine avec ce qui était censé être des « bretzels sucrés », mais qui s’est fini en brioches rondes ultra moelleuses dont je vous livre la recette plus bas.

Pas mal de théorie au milieu de tout ça et je me suis aussi refait la main sur les pâtes à tarte, surtout les pâtes sablées et sucrées  que j’avais du mal à étaler sans qu’elles ne se déchirent, souvenez-vous. Maintenant c’est bon ! Le secret : les laisser suffisamment au froid, puis les malaxer pour les ramollir avant de les étaler en farinant bien le plan de travail. Sans compter un Paris-Brest géant tout écrasé, une charlotte aux pêches trop acides, une tarte amandine, un Concorde, des palmiers, un flan parisien, des éclairs et religieuses au chocolat, un succès praliné… que j’ai tous oublié de prendre en photo !

Et voilà: j’ai repris tous les kilos perdus en janvier 😦 . D’où le double sens annoncé. « Baisse de régime »: petite forme ET reprise de poids. Mouais. Désolée.

Et cette histoire de poids nous amène à la micro-polémique au sujet de « Friends », ma série fétiche comme vous le savez, qui a été qualifiée de « grossophobe »… Franchement.IL EXISTE CE MOT ???!! La sitcom n’a apparemment pas trop plu à la jeune génération qui la découvrait sur Netflix et la condamnait comme étant aussi « homophobe, raciste et  sexiste ». Rien que ça ?!!

7786155975_la-bande-de-friends-aurait-une-amitie-bien-differente-en-2016

Après le choc de découvrir que le mot « grossophobe » existe bel et bien (OMG) et de voir confirmer mes doutes les plus cruels sur mon grand âge et ma déconnection totale d’avec la jeunesse d’aujourd’hui et sa pensée « politiquement correcte » exigée, j’ai rigolé. Un peu. Et puis j’ai été très triste de me dire que mes enfants allaient grandir dans un monde où l’humour serait continuellement assujetti à une relecture partisane. Parce qu’au fond c’est bien cela qui est en jeu : certains sujets ne peuvent plus faire l’objet de situations drôles. Moi qui croyais qu’on pouvait rire de tout.

Alors sérieusement ? Grossophobe ? Parce que Chandler traite Monica de grosse d’une façon, je vous l’accorde, très peu agréable ? Un mec de 19-20 ans, donc à peine sorti de l’adolescence, qui porte un grossier jugement esthétique, ça vous choque vous ?  Vous n’en avez jamais dit des conneries à cet âge-là par manque d’expérience et de maturité ?

Homophobe ?  La première série à montrer un mariage gay ? Transphobe ? Ne serait-il pas plus juste de voir dans le rejet de Chandler pour son père, certes transgenre, une réaction somme toute plutôt humaine d’un enfant abandonné, le laissant aux bons soins  d’une mère sexuellement très libérée ? Le genre de situation que Freud aurait « kiffée », à vous rendre amer le plus équilibré des enfants.

Raciste ? Enfin, « pas très représentative de la diversité ethnique »… Bon, Monica et Ross sont Juifs, Joey est Italo-américain, Ross sort tour à tour avec une Sino-américaine et une Afro-américaine, mais en effet, aucun des personnages récurrents ne peut se targuer d’une origine ethnique qui serait LA caution antiraciste de la série. C’est comme si on reprochait à « Ma Famille d’abord » ou au « Prince de Bel-Air » de ne mettre en scène que des personnages noirs.

590Mpc5fyHzFTEOhgL1hy2tCA77

Sexiste ? Oui, nous vivons dans un monde où le rose est encore connoté comme une couleur féminine et où les nounous sont majoritairement des femmes. Le chemin est encore long, et il est louable d’être vigilants sur les clichés qui conditionnent notre pensée et stigmatisent certaines catégories de personnes. Mais l’humour est une arme aussi.  C’était justement tout le talent de « Friends » d’aborder des sujets de sociétés par le rire et l’autodérision pour faire réfléchir l’auditoire et au final faire avancer les mentalités. Le fait qu’aujourd’hui cela soit interprété comme offensant ou discriminatoire va plutôt dans le sens d’un triste recul de toutes les valeurs censées être défendues, à commencer par la tolérance.

Alors, à défaut de tolérance, nous allons faire dans la douceur et le moelleux de mes brioches au lait concentré qui me font d’ailleurs penser à cet épisode de « Friends » où il est question de la princesse Leïa (suivez le lien pour la vidéo en VO). Mais je m’égare.

fullsizeoutput_1e20

Habituellement je n’achète que du lait concentré sucré, mais un jour de courses préparées à la hâte, j’ai eu un doute sur le lait concentré nécessaire à la fabrication d’un glaçage miroir. J’ai donc acheté les 2 et ne sachant quoi faire de ce lait concentré que je ne sais pas utiliser en cuisine, j’ai décidé de l’incorporer dans une pâte à pains au lait que je voulais donc façonner en « bretzels ». Sauf que 1) je me suis trompée dans les quantités de lait concentré, j’ai donc dû ajouter un peu de farine, et 2) mes bretzels ont tellement gonflé que leur forme initiale est difficilement  reconnaissable. Par contre, ils étaient divinement bons !!

Je vous laisse avec la recette et je vous dis à très vite… ou pas !

signature blog bis.001

——————————
BRIOCHES AU LAIT CONCENTRÉ NON SUCRÉ
Difficulté : moyen | Coût : €€ | Couverts : 6-7
Préparation : 45mn | Cuisson : 12mn | Attente : 2h minimum

——————————

⇒ Brioches au lait concentré non sucré

Ingrédients :

  • 150g de farine de gruau T45fullsizeoutput_1e23
  • 150g de farine T45
  • 5g de sel
  • 30g de sucre
  • 12g de levure biologique
  • 185g de lait concentré non sucré
  • 1 oeuf
  • 50g de beurre en cubes
  • 1 oeuf entier pour la dorure
  • du sucre grains (celui des chouquettes)

Préparation

Le type de farine utilisé pour la réalisation de toutes vos préparations en pâtisserie est essentielle : pour la brioche, la T45, donc la plus raffinée, et la farine de gruau T45 également (pour moi, il s’agit de la marque Gruau d’Or, la seule que je trouve facilement dans le commerce, mais attention à la dénomination sous la marque car ils font aussi de la T45 « classique ») sont essentielles à l’obtention d’une pâte bien élastique qui lèvera  donc mieux. 

Le plus facile est de travailler au robot avec le crochet : mettez la farine, le sel et le sucre et mélangez pour éviter que la levure ne se trouve en contact direct avec l’un ou l’autre. Puis faites un puits et versez-y la levure fraîche émiettée, le lait concentré et l’oeuf. Commencez à pétrir à vitesse lente jusqu’à homogénéisation de l’ensemble, puis passez en vitesse moyenne (4 pour moi). N’hésitez pas à arrêter le robot de temps en temps pour racler les bords et le fond de la cuve ce qui permet au moteur de faire une pause.

Vous allez continuer jusqu’à ce que la pâte se détache des bords et commence à remonter sur le crochet. A ce moment-là, repassez en vitesse lente et incorporez le beurre coupé en cubes petit à petit. Pour éviter que la pâte ne s’échauffe et que la levure commence à agir trop tôt, faites en sorte que l’oeuf ou le lait concentré ou le beurre soient froids. Dans mon cas, mon oeuf était à température ambiante, mais le lait concentré était froid et le beurre avait un peu ramolli quand je l’avais coupé mais pas plus.

Dès que vous avez mis tout le beurre et qu’il a commencé à bien s’incorporer dans la pâte, passez en vitesse 4 de nouveau en procédant comme précédemment : pauses pour racler et laisser votre robot souffler un peu. Ce pétrissage va être long, donc n’hésitez pas à contrôler que la température de la pâte reste inférieure à 27°C. 

La pâte est prête quand elle s’enroule autour du crochet et lorsque vous tirez dessus, elle fait masse tout en étant élastique. Vous allez pouvoir la bouler sur un  plan de travail fariné alors qu’elle vous paraissait trop collante il y a encore 10mn. 

Pour faire pousser votre pâte lors du premier temps dit « de pointage », faites préchauffer votre four à basse température, soit 30°C. Mettez le saladier légèrement fariné dans lequel vous avez déposé votre boule et que vous aurez recouvert d’un linge ou d’un film étirable dans le bas du four avec un ramequin d’eau au-dessus. Laissez 30 à 45mn : la pâte doit doubler de volume.

Ensuite, arrive l’étape du dégazage : vous allez évacuer le gaz carbonique, qui s’est formée sous l’effet de la levure et a permis à votre pâte de gonfler, en lui donnant des coups de poings. Ensuite vous la rabattez et la boulez à nouveau avant de la mettre au réfrigérateur dans son saladier toujours couvert d’un linge propre ou d’un film pendant au moins une heure (mais vous pouvez aller jusqu’à une nuit). 

A l’issue de ce temps de repos, la pâte aura de nouveau gonflé mais elle sera plus ferme et donc plus facile à manipuler pour le façonnage. Vous allez peser des portions de 75 ou 100g (moi, j’ai fait environ 100g pour 6 brioches) et vous remettrez vos pâtons au frais pour ne garder que celui que vous allez façonner. 

Etalez-le avec la paume de la main et repliez-le sur lui-même pour obtenir un gros boudin qu’il faudra allonger (comme avec la pâte à modeler!) : vous partez du milieu du boudin et allez vers l’extérieur en le faisant rouler avec le plat des 2 mains. Quand le boudin de pâte est suffisamment fin et long, rapprochez les 2 extrémités sur 15cm de long et torsadez-les ensemble environ 3 fois. Prenez le bout torsadé et faites-le glisser sous l’arrondi formé par le centre du boudin de pâte. 

Recommencez l’opération pour façonner toutes vos portions de pâte, placez-les sur une plaque recouverte de papier sulfurisé EN LES ESPAÇANT SUFFISAMMENT et dorez-les au pinceau avec un oeuf entier battu. Répétez la même opération qu’au pointage : four à 30°C pendant 30 à 45mn pour l’apprêtage de vos brioches. Elles vont encore gonfler, vous pourrez ensuite les sortir pendant que le four préchauffera à 180°C et vous en profiterez pour les dorer une seconde fois et les parsemer de sucre grains. 

Enfournez pour environ 12mn : elles doivent être bien dorées et dodues. Débarrassez-les sur grille en fin de cuisson. Régalez-vous dès qu’elles auront suffisamment tiédi !


Notes

Pour réaliser des pains au lait classique, suivez le même procédé de préparation que ci-dessus mais en prenant 250g de farine (moitié T45, moitié gruau), 5g de sel, 25g de sucre, 1 oeuf, 90g de lait (entier de préférence ou lait végétal de votre choix), 50g de beurre. En fait, en mettant la même quantité de lait concentré que pour 500g de farine, je n’ai été obligé d’ajouter que 50g de farine car le lait concentré par définition est moins humide que du lait normal. 

Vous pouvez aussi parfumer vos brioches à votre convenance (cannelle, eau de fleur d’oranger, … ) ou y ajouter des pépites de chocolat… Vous pouvez aussi faire un sirop de lustrage à appliquer au pinceau après cuisson (en remplacement du sucre grains si vous n’en avez pas). Pour cela, mettez 100g de sucre et 50g d’eau dans une casserole; portez à ébullition et laissez refroidir. Vous pouvez aussi parfumer ce sirop en y faisant infuser des épices ou autres.


 

11 commentaires sur “Celui où il est question de brioches, d’humour et d' »amis » {CAP #5}

Ajouter un commentaire

  1. A chaque fois que je passe sur ton blog je me dis :
    1- pourquoi je n’y passe pas plus souvent tant ta joie et ta bonne humeur débordent de partout
    Et cette polémique sur Friends… Du grand n’importe quoi ! Je dirais que tout le monde en prend tellement pour son grade qu’il est impossible d’y voir quoique ce soit d’offensant…
    Tu m’as même donné envie de regarder à nouveau la série 😀
    J’espère que ta préparation au CAP se passe bien. Tu passes les épreuves bientôt ?
    Allé, je t’envoie plein de vibrations positives et à bientôt
    Bises
    (désolée pour le roman mais comme je ne passe pas souvent… 😀

    Aimé par 1 personne

    1. Coucou Sabrina !
      Merci pour ton commentaire et t’inquiète, j’adore quand ils sont loOOOONGs !! 😉
      Pour la bonne humeur, ça va, ça vient comme tout le monde. En ce moment, elle s’est un peu fait la malle : temps pourri, stress en augmentation et 2-3 soucis à gérer avec mes enfants. J’essaie d’écrire quand ça va bien, donc j’écris pas trop.
      Et la prépa me prend pas mal de temps.
      Je reçois les vibrations positives que tu m’envoies avec plaisir ! Tout est bon à prendre ! Biiizz

      J'aime

  2. On est d’accord…Friends c’est le top, surtout en VO :-)) Ahhhh la fameuse réplique de Phoebe « They don’t know that we know they know we know » !!!!! Un nouveau point commun donc – j’avais d’ailleurs prénommée Phoebe l’une des chiennes quand j’habitais chez mes parents ;-)))

    Aimé par 1 personne

  3. Mes filles de 10 ans découvrent cette série et moi elle me fait toujours autant rire ! Je suis scotché par ce genre de polémique. Ta recette a l’air super bonne. Je fais depuis quelques temps une brioche qui est pas mal mais je vais essayer la tienne. Contente de ton retour. Je te souhaite un bon week-end

    Aimé par 1 personne

Un petit commentaire, ça fait toujours plaisir... Alors, allez-y ! C'est à vous ! // I like comments, so go ahead ! Express yourself !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

Je me disperse

Essais & erreurs à la recherche de qui je suis

Gâteaux et harmonie

diy - PÂTISSERIE - déco

Les découvertes de Salomette

Le quotidien d'une femmelette gourmande et créative

J'ai le cœur gourmandise

Un blog dédié à la pâtisserie faite maison pour le plaisir des petits comme des grands gourmands

Roijoyeux

... Soyons... Joyeux !!!

Nos lectures pour les enfants et pour les parents

Lecture 1er age, livre enfant et jeunesse, littérature classique, roman contemporain, policier ou science fiction...De la lecture pour toute la famille

Le pire blog de voyage au monde

Choisissez votre région/pays dans "Catégories"... et c'est parti !

28 films plus tard

Le blog Cinéma pensé à dos de licorne sous une pluie d'hémoglobine

Encre de chine.

Coups de coeur, coups de bec & coups de théâtre.

%d blogueurs aiment cette page :