Séries, je vous aime ! {Mon top 6 du moment}

Accueil Netflix séries

Hi there !

Je ne vous ai pas trop manqué ? Un mois et demi déjà que je n’ai pas publié 😮 ! Je suis très loin de mon objectif d’au moins un article par semaine 😀 . Bon, inutile de se lamenter, passons vite à la suite parce qu’en vrai, j’ai pas mal d’articles en retard !

Aujourd’hui, j’avais envie de vous parler des séries que j’ai littéralement « binge-watchées »* ces derniers mois, seule ou avec Doudouchéri. Souvenez-vous, en avril dernier avant de marquer une longue pause dans les publications du blog, je vous racontais mes premiers pas avec Netflix, histoire de me reconnecter avec mon temps 😉 . Sans surprise nous avons souscrit à l’abonnement, investi dans une Chromecast pour pouvoir balancer les programmes pour les enfants sur la deuxième télé et grillé ladite télé à force de la regarder (je vous en parlais ici ) !!!

Au printemps, nous étions à fond dans House of Cards avec Doudouchéri, aujourd’hui je suis au regret de vous annoncer que nous avons abandonné avant la fin : cette série est excellente sur les 3 premières saisons, puis elle s’essouffle au cours de la 4ème, jusqu’à devenir très ennuyeuse dans la 5ème, et nous n’avons même pas essayé de regarder la 6ème et dernière qui a débarqué récemment sur le géant américain de la VOD.

Depuis, nous avons testé et abandonné bien d’autres séries, en commençant par El Chapo qui nous avait attiré par sa similitude de thème avec Narcos (l’original, pas Narcos Mexico sortie récemment à laquelle nous n’avons pas encore jeté un oeil). Le premier épisode d’El Chapo a failli nous faire mourir d’ennui. On a zappé. Idem pour Manhunt: Unabomb, univers trop sombre et pas d’attrait pour le sujet tiré d’une histoire vraie, ainsi que Bodyguard qui nous a paru assez peu réaliste et tiré par les cheveux.

Parmi des succès plus anciens, nous avons tenté Prison Break, qui n’a pas réellement réussi à nous accrocher, même si nous lui avons laissé sa chance en visionnant 5 épisodes, mais celle qui a été rédhibitoire pour Doudouchéri, ce fut Les Sopranos ! Au bout d’une dizaine de minutes, j’ai senti que je l’avais complètement perdu 😀 !!

Si vous êtes familier du catalogue Netflix, qui s’est d’ailleurs bien étoffé ces derniers temps, vous devez être en train de vous dire : « Les Sopranos? Mais qu’est-ce qu’elle nous raconte ? C’est sur OCS ! ». Et vous avez raison. Fin août, j’ai décidé de tester OCS grâce au premier mois gratuit. Finalement nous n’avons pas transformé l’essai, mais avant de venir à bout du premier mois, j’ai fait une grosse dose de binge-watching* avec les 2 séries phares de ce service de VOD, j’ai nommé Game of Thrones et The Handmaid’s Tale qui seront donc les 2 premières dans ma « top 6 list ». C’est parti !


Game of Thrones, une épopée fantastique de haute volée

250px-Game_of_Thrones_title_card

Attention : produit hautement addictif !!

A-t-on encore besoin de présenter cette série inspirée par la saga fantasy de George R. R. Martin ? Si, comme moi, vous êtes fan du Seigneur des Anneaux, ou même des Harry Potter (disponibles sur Netflix depuis peu d’ailleurs!), vous avez de grandes chances de devenir accro à cette série. « Parental advisory » : ne mettez pas vos enfants devant ! Il y a du sang (beaucoup ! c’est limite gore par moment) et du sexe (à foison ! relations consenties ou non, prostituées, inceste…). Mais l’histoire est tellement prenante qu’en 2 épisodes maximum, vous serez scotché à votre écran pour savoir ce qu’il adviendra des enfants Stark de Winterfell, et si la Khaleesi, mère des Dragons et dernière descendante de la lignée des Tarkarien réussira à remonter sur le Trône de Fer et réunifier les 7 Couronnes.

L’histoire se déroule dans un monde d’inspiration médiévale où magie, superstitions et créatures fantastiques se mêlent aux intrigues et complots politiques bien humains de grandes familles et d’autres ambitieux de basse extraction assoiffés de pouvoir. Le bien et le mal, la vengeance et l’amour sont bien sûr également au rendez-vous. Bref, tous les ingrédients sont réunis pour un spectacle haletant.

Pour ne rien gâcher, la production est à la hauteur de l’ampleur du récit avec des costumes et décors soignés, des prises de vue magnifiques et une mise en scène qui vous emporte complètement. Le casting est aux petits oignons (vous y retrouverez d’ailleurs un acteur du Seigneur des Anneaux dans la première saison) et le générique est un chef d’oeuvre à lui tout seul, évoluant en fonction de l’histoire, nous permettant ainsi de nous y retrouver dans tous les royaumes, forces et personnages en présence.

A consommer sans modération donc.  La 8ème et dernière saison devrait être diffusée en 2019. Winter is coming soon.


The Handmaid’s Tale, un conte d’anticipation féministe

51CJcv0KJmL._SX316_BO1,204,203,200_

Initialement, ce post ne devait porter que sur cette série, adaptée du roman La Servante écarlate de Margaret Atwood (décidément, la littérature est une source inépuisable pour les producteurs et scénaristes télé!). Les oui-dires sur la série m’avait en effet amené à acheter le livre qui était mis en avant sur l’étal de la librairie avec un bandeau accrocheur qui disait en substance: « le livre qui fait trembler l’Amérique de Trump ! »

Car La Servante écarlate est un roman d’anticipation (pensez 1984 de George Orwell ou Fahrenheit 451 de Ray Bradbury) qui pourrait parfaitement devenir réalité : dans une Amérique où le taux des naissance est en chute libre, un nouvel ordre, reposant sur une lecture très littérale de l’Ancien Testament, est mis en place. Dans cette « république » qui ressemble plus à une dictature, les femmes fertiles, mais immorales (lesbiennes, adultères,…), deviennent les servantes très particulières d’hommes puissants : une fois par mois, elles subissent un viol avec la complicité de l’Epouse dudit homme puissant lors d’une mise en scène incluant toute la maisonnée appelée la Cérémonie, le tout justifié par des épisodes de la Bible où il semble coutume que les épouses stériles proposent les services de leur servante à leur mari (l’histoire ne disant pas si les servantes sont consentantes…). Le roman repose sur le récit écrit retrouvé a posteriori d’une de ces Servantes toutes de rouge vêtues.

Le livre n’est pas de ceux qui vous emporte de prime abord, pourtant, je n’ai pas réussi à le lâcher. Et la série est un magistral exemple d’adaptation réussie. Il y a des digressions, des ajouts, des extrapolations, mais pas de longueurs. L’histoire du roman est fidèlement  rendue, mais avec plus de développements et de détails, notamment sur la psychologie des personnages.  Et là encore, la distribution est parfaite avec des acteurs bien loin des rôles dans lesquels on se souvient les avoir vu, notamment Joseph Fiennes (Shakespeare in Love) ou Alexis Bledel (Gilmore Girls**). Pour couronner le tout, la bande originale de la série est AB-SO-LU-MENT dingue, un vrai bijou qui sert admirablement le propos et ce n’est pas moi qui le dit, c’est OÜI FM.

Je redoute un peu la 3ème saison car le rebondissement final de la deuxième était un peu gros, on sentait l’appât du gain autour d’un produit qui marche bien et auquel on veut faire cracher toujours plus de sous. Rendez-vous au printemps 2019 pour savoir si je me trompe.


La Casa de Papel, LE succès incontournable de 2018

maxresdefault

Nous l’avons dévoré en couple celle-là ! Et en VO en plus ! Une manière comme une autre de travailler notre espagnol.

Voilà un succès bien mérité pour cette histoire d’Arsène Lupin ibérique en bande organisée. Oui, plutôt Arsène Lupin que Robin des Bois car il s’agit tout de même pour nos voleurs de s’enrichir à titre personnel, et non de redistribuer aux pauvres. La Casa de Papel (maison de papier), c’est l’histoire d’un casse hors norme, préparé par un cerveau génial mais qui, trop longtemps coupé de ses semblables, a oublié de prendre en considération dans ses plans certaines variables, la principale étant l’amour, qui vont mettre quelques grains de sable dans son engrenage bien huilé. Le scénario est grandiose, le suspense à son comble et l’interprétation à la hauteur de l’ensemble. Encore un très beau générique accompagné d’une chanson qui a cartonné dans les charts.

Un rythme d’action soutenu, une narration à base de flash back qui nous fait alterner entre la période de préparation de l’opération commando et le siège de la fabrique de la monnaie en lui-même, des acolytes qui ne se connaissent que par les pseudos qu’ils ont choisi, des noms de capitales, et le mystérieux personnage du Professeur à la baguette, le tout avec la voix off de Tokyo, une bombe dans tous les sens du terme.

Là encore, je ne sais pas trop ce que l’on peut attendre de la 3ème saison qui doit sortir en 2019. J’espère que les scénaristes sauront être inventifs et nous surprendre, et qu’il ne s’agit pas juste d’exploiter au maximum un filon juteux.


Dix pour Cent, une série 100% française au casting de stars

Dix-pour-cent-le-tournage-de-la-saison-2-va-commencer_exact1900x908_l

Je n’en avais entendu que du bien lors des diffusions des saisons 1 et 2 (en même temps, rappelons que c’est Cédric Klapisch qui est aux commandes), mais je n’avais pas regardé. Après La Casa de Papel, nous étions en manque et à la recherche d’une bonne série avec Doudouchéri, nous avons donc enchaîné avec Dix pour Cent qui n’a strictement rien à voir avec tout ce qui précède.

Avec cette série, vous allez plonger (euh, surnager?) dans le monde des agents d’acteurs à travers la vie de l’agence ASK, et c’est terriblement réjouissant ! Inutile de dire que les acteurs sont fantastiques, vous aurez compris maintenant que la qualité d’interprétation est l’un des prérequis pour une bonne série, avec un super sujet et un ton (mise en scène)  adapté. Ici, la cerise sur le gâteau, c’est qu’à chaque épisode, vous allez avoir droit à une guest star dans son propre rôle : Cécile de France, Julien Doré, Fabrice Lucchini, Isabelle Adjani, Jean Dujardin,… et j’en passe. Chaque épisode reçoit comme titre le prénom de la star qui sera au coeur de l’intrigue.

Mais attention, le dénominateur commun et fil conducteur de la série, ce sont les agents et autres employés de l’agence, qui sont les véritables héros avec leurs histoires de cul et de coeur, leur passion pour leur métier très prenant qui ne leur laisse que peu de place pour le reste, leurs secrets, leurs manigances, leurs ambitions, et la préservation de leur bien le plus précieux : leur sacro-saint fichier de talents. Le tout est ponctué de scènes hilarantes avec nos guest stars qui s’en donnent à coeur joie, et des dialogues au cordeau.

La troisième saison est en cours de diffusion (en fait, les 2 derniers épisodes passent ce soir sur France 2 !) et elle est tout à fait à la hauteur des 2 premières, alors n’hésitez plus et faites-vous plaisir !


 The Good Place, une sitcom maline, drôle et… philosophique !

thegoodplace21

Pour une fois, nous sommes sur un format de sitcom. L’affiche et le pitch me faisaient de l’oeil depuis un moment sur Netflix, alors un matin où je me lançais dans un atelier cupcakes, j’ai lancé le premier épisode en fond sonore… et j’ai fini par voir l’intégralité de la série sur la journée ! Maintenant, j’en suis réduite à attendre le nouvel épisode hebdomadaire tous les vendredis 😦 .

Le pitch donc : après sa mort, une jeune femme se retrouve au Bon Endroit (« the Good Place » donc, le Paradis quoi)… par erreur ! Sa présence au Bon Endroit va complètement chamboulé l’équilibre de ce quartier parfait du Paradis, l’obligeant à essayer de rectifier le tir en prenant des cours de philosophie avec celui qui est censé être son âme soeur dans l’Au-delà et pour l’éternité. Le propos est délicieusement décalé, voire  complètement déjanté, avec un bonus non négligeable : des cours accélérés de philosophie pour les nuls sur le sens de la vie, la moralité et la vie après la mort !

La 3ème saison est donc en cours de diffusion et si vous voulez passer un bon moment, je   vous invite à vous jeter sur cette série pleine de rebondissements inattendus où vous retrouverez Ted Danson, habitué des séries TV (Cheers, Becker, Les Experts…) même si sa carrière cinématographique fait état d’une bonne vingtaine de films, et la jolie Kristen Bell, héroïne de la série Veronica Mars.


Outlander, ou l’Amour au delà du Temps

PHO9089be76-f5d3-11e5-abfb-02174601ffa0-805x453

Pour la dernière série que je recommande, nous revenons au registre du drame avec une adaptation de roman (encore !) et une histoire d’amour qui ravit mes plus vils instincts sentimento-romantiques 😀 . Mais j’assume complètement car la saga historico-fantastique Le Chardon et le Tartan de Diana Gabaldon se situe dans le haut de gamme du genre.

D’abord, l’exactitude historique est suffisante à mes yeux de néophyte pour donner du crédit à l’ensemble de la narration (contrairement à la série The Reign: le destin d’une reine dont le premier épisode m’a laissé perplexe avec des anachronismes dans les décors, costumes, manières de s’exprimer…en fait, j’ai eu l’impression de regarder une série pour ados genre Gossip Girl qu’on aurait voulu transposer au 16ème siècle !).   Ensuite, violence et sexe (et violences sexuelles) sont très présents, enlevant toute mièvrerie à l’ensemble, je peux vous l’assurer (Parental Advisory ici aussi).

Mais de quoi ça parle, me direz-vous ? D’une jeune infirmière de guerre anglaise, amoureuse de son mari qui part en seconde lune de miel avec lui en Ecosse après la Libération de 45. Lors de ce séjour, elle se retrouve transporter par la magie du cercle de pierres  de Craigh Na Dun au 18ème siècle, en pleine rébellion, et obliger de se marier une seconde fois pour sauver sa vie. Sacré programme, hein ?

La saison 4 est en cours de diffusion sur Netflix avec un nouvel épisode tous les lundis (c’est loooonnng…) et à chaque fois que j’ai l’impression que le soufflé va retomber, un rebondissement inattendu  me met de nouveau l’eau à la bouche. Cette saison se déroule dans le Nouveau Monde et tout comme celles dont l’action se situait en Ecosse, les paysages sont à couper le souffle. Je vous entend d’ici : oui, oui, je parle des PAY-SA-GES uniquement et pas de l’acteur principal 😉 , même s’il ne gâche en rien l’attrait de la série 😀 .


 

Et voilà pour mon Top 6 du moment. Parmi les séries que j’ai testées et auxquelles je n’ai pas dit un NON définitif, il y a Orange is the new black, même si le trailer ne m’a pas plus emballé que ça, et Godless, dont je n’ai vu que le premier épisode très dur et violent, mais qui m’a semblé prometteur. Donc je reviendrais peut-être avec d’autres partages sur mes séries fétiches.

Et vous, quelles sont vos séries préférées ?

Hasta luego !

signature blog bis.001

*binge-watching : à ne surtout pas faire, les enfants !! C’est très très mal, les écrans tuent vos neurones à petits feux. Oups. J’ai confondu avec le binge-drinking et l’alcool. Bon, d’aucun diront qu’effectivement, les marathons télé sont à éviter, mais perso, de temps en temps, j’adore me pelotonner dans le canap et m’enfiler des séries ou films jusqu’à avoir les yeux qui me sortent de la tête.

**au printemps, je vous avais parlé de la série Gilmore Girls en des termes qui avaient peut-être déplu aux fans. Bon en fait, j’ai englouti l’intégralité des 7 saisons, soit 153 épisodes. Plus les 4 qui ont été tournés 10 ans après (qui auraient pu être mieux), alors techniquement, malgré mes critiques de l’époque, j’aurais tout à fait pu ajouter cette série à ma liste d’aujourd’hui 😉 

Un petit commentaire, ça fait toujours plaisir... Alors, allez-y ! C'est à vous ! // I like comments, so go ahead ! Express yourself !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

Sea You Son

Motherhood Travel Food Life Love

Je me disperse

Essais & erreurs à la recherche de qui je suis

Gâteaux et harmonie

diy - PÂTISSERIE - déco

Les découvertes de Salomette

Le quotidien d'une femmelette gourmande et créative

J'ai le cœur gourmandise

Un blog dédié à la pâtisserie faite maison pour le plaisir des petits comme des grands gourmands

Roijoyeux

... Soyons... Joyeux !!!

Nos lectures pour les enfants et pour les parents

Lecture 1er age, livre enfant et jeunesse, littérature classique, roman contemporain, policier ou science fiction...De la lecture pour toute la famille

Le pire blog de voyage au monde

Choisissez votre région/pays dans "Catégories"... et c'est parti !

28 films plus tard

Le blog Cinéma pensé à dos de licorne sous une pluie d'hémoglobine

Encre de chine.

Coups de coeur, coups de bec & coups de théâtre.

%d blogueurs aiment cette page :